Circonscription Gap 1
12 avenue Foch
Hautes-Alpes
 

Semaine des Mathématiques

Les mathématiques et le mouvement

mercredi 7 février 2018, par Philippe Bertochio

Qu’avez-vous pensé de la semaine des Mathématiques 2018 ?

N’hésitez pas à nous envoyer un petit message (un clic sur le nom de l’auteur) pour nous donner vos impressions, vos déceptions, vos idées d’amélioration...

A l’année prochaine !

Le groupe "Mathématiques" des Hautes-Alpes propose deux actions afin d’aborder les Mathématiques autrement à l’école :

- Un jour, une énigme !

- Thymio géomètre.

Plusieurs classes se retrouveront le jeudi 15 mars de 11 à 12h grâce à une visioconférence confronté pour un défi amical de codage de robot Thymio. Sont inscrites à ce défi : une classe de 6° du collège Marie-Marvingt de Tallard, les classes de CM2 de Sigoyer, de Neffes et du Stade à Gap.

Le robot, codé avec l’application Blockly4Thymio, devra exécuter et dessiner des figures géométriques avec des contraintes de plus en plus fortes :

  • ne pas repasser deux fois sur le même trait,
  • limiter au maximum le nombre de lignes de code,
  • adapter son programme aux défauts du robot (calibrage des angles et distances),
  • ...

Après ce premier défi, les élèves recevront un deuxième défi qui va leur demander d’adapter leur premier programme. La procédure sera la même pour le troisième défi qui aboutira à la réalisation d’une figure géométrique complexe, répétition de la figure de base. Les contraintes seront adaptées aux possibilités techniques et didactiques.
Les échanges se feront par visioconférence avec des temps d’échanges et des temps de travail en groupe dans chaque classe.

Impacts pédagogiques et didactiques

Cette activité nécessite l’usage de plusieurs outils numériques : la visioconférence, les logiciels de codage et l’usage du robot. Et les implications didactiques sont aussi nombreuses. Ici pour les seules mathématiques, et sur cette activité de géométrie, sont utilisés les notions de figures planes, d’angles, de mesures…

Le codage reste basique puisque les programmes proposent une initiation au code seulement. Le robot et sa programmation sont avant tout le déclencheur d’une situation problème. Les élèves doivent mettre en œuvre la démarche inductive en proposant une hypothèse par groupe, en passant par de l’expérimentation, du tâtonnement jusqu’à la proposition d’une solution propre à chaque groupe. Plusieurs solutions sont toujours possibles.

Le rôle du numériques : du consommateur au co-créateur

Margarida ROMERO, chercheuse à l’INRIA de Sophia Antipolis, professeur à l’ESPE de Nice-Toulon, directrice du Laboratoire d’Innovation et Numérique pour l’Education (LINE) met en évidence cinq niveaux dans les usages du numérique à l’école. Il s’agit d’amener à faire passer le statut de l’élève face au numérique de « consommateur » à « co-créateur participatif de connaissances ou d’artefacts ».

Ce projet ambitionne de proposer une situation de niveau 4 à 5.


Voir en ligne : La semaine des maths sur Eduscol

 
Circonscription de Circonscription Gap 1 - 12 avenue Foch – Adresse - 05000 Gap – Responsable de publication : M. Laurent PETER
Dernière mise à jour : mardi 17 juillet 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille